Vous n'avez pas à vous contenter de moins que la personne que vous voulez vraiment !
De l’aide contre le chagrin d’amour – Erreurs et stratégies pour reconquérir son ex
Vivez un changement positif et permanent dans votre vie.

L'écoute active, c'est quoi?  

De bonnes aptitudes en matière d’écoute sont importantes, que ce soit au travail ou dans la vie quotidienne. Cependant, la plupart d’entre nous avons très peu de formation ou d’éducation officielle en ce qui concerne l’écoute efficace. « Écouter, ce n'est pas seulement se taire. Il s'agit de percevoir la personne dans toutes ses facettes. » Pour cela, il ne faut pas seulement entendre les mots, mais aussi comprendre le langage non verbal pour découvrir la personnalité de la personne qui nous parle. 

L'écoute active et efficace est une habitude à acquérir et la base d’une communication efficace.  

Les gens ont besoin de quelqu'un à qui se confier. 

C’est primordial! Ils sont le plus heureux dans la vie et fonctionnent le mieux quand ils peuvent au moins compter sur une autre personne les connaissant à fond et comprenant vraiment ce par quoi ils passent.

En dépit de ce fait, cependant, il existe une barrière psychologique qui empêche les humains de se confier leurs pensées et leurs sentiments les plus profonds, à moins que certains mécanismes internes n’aient d’abord été activés. Ainsi, il ne suffit pas de manifester une bonne volonté pour écouter les autres. Combien de fois n’ai-je pas entendu quelqu’un, qui avait pourtant un sentiment sincère pour son (ou sa) partenaire, exprimer néanmoins les frustrations d’un couple qui piétinait : « Je l’ai supplié(e) de me confier ce qui n’allait pas, mais il (elle) se ferme comme une huître et garde tout à l’intérieur! » Donc, en dépit du besoin profond, inhérent à tous les êtres, de se confier à un autre de leurs semblables, ils seront incapable de le faire devant quelqu’un dont l’approche, pour sincère qu’elle soit, est néanmoins maladroite.

L’un des meilleurs moyens pour amener une autre personne à s’ouvrir à vous est d’employer la méthode développée en psychothérapie et qui est connue sous le nom « d’écoute active ». D’après mon expérience, cette méthode est la meilleure garantie de succès dans vos relations avec vos semblables. Des ouvrages entiers sont consacrés aux détails de cette technique,dans cette article je me contenterai d’en dresser simplement les grandes lignes.

En voyant d’abord à les imprimer dans votre mémoire pour ensuite les mettre en pratique dans vos relations avec autrui, vous réussirez à accroître de beaucoup votre influence sur les autres et à augmenter vos chances de conquérir la personne aimée :

1)      Gardez le silence pendant que l’autre personne vous parle. Ne tentez pas de l’interrompre. Laissez-la aller sur sa lancée. Mieux disposé vous paraîtrez à l’écouter jusqu’au bout, plus profondément vous contribuerez à satisfaire à son besoin vital d’être comprise et plus ses confidences seront franches et significatives.

2)      Restez immobile. Une attitude fébrile démarque l’impatience et le désintérêt (langage corporel), ce qui empêchera la personne avec qui vous tentez d’établir une communication de révéler ce qui se passe réellement dans sa tête et dans son cœur.

3)      Quand une personne fait une pause pour s’assurer que vous l’écoutez et que vous la comprenez bien, acquiescez simplement d’un signe de tête, tout en limitant vos commentaire à des « oui… » ou «  Je vois ». Comme me le disait justement une de mes connaissances : « Je ne cherche ni sympathie, ni critique. Je veux juste une oreille attentive. »

4)      Gardez les yeux fixés sur la personne qui vous parle. Permettre à votre regard d’errer à droite et à gauche donnerait à penser que vous n’êtes guère intéressé par ce que celle-ci est en train de vous dire. Arrêtez-vous à y penser une seconde : Quelle est la première chose que vous faites quand vous souhaitez que quelqu’un interrompe le flot de ses paroles ? Or, comment pourriez-vous espérer le moindrement amener les gens à s’épancher et à se mettre à nu devant vous si vous ne leur donnez même pas les signes d’un intérêt sincère ?

5)      De temps à autre, quand la personne qui vous parle s’interrompt un instant pour quêter votre réaction, faites, dans vos propres mots de préférence, un bref résumé de ce qu’elle essaie de dire. Aidez-la à exprimer, d’une façon encore plus claire si possible, les sentiments qu’elle tente de verbaliser. Cela consiste à lui répéter sous la forme d’une question ce qu’elle tendait justement de communiquer : « Ainsi, si je comprend bien… Est-ce bien là ce que vous voulez dire ? » Voici un exemple de ce type d’échange :

Jean : « Tu sais, j’en ai ras le bol des gens au bureau! Tout ce qu’ils font à la journée longue, c’est râler, râler à propos de tout ce que je fais! »

Marie : « Tu t’en fais parce que les gens avec qui tu travailles ont un sens trop poussé de la critique. »

Jean : « Ouais. Ils s’empressent de me tomber dessus à la moindre anicroche, mais ne remarquent jamais ce que je fais de bien. »

Marie : « Tu trouve qu’ils sont portés à te critiquer pour des choses insignifiantes mais qu’ils oublient par contre ton apport positif dans le travail ? »

Jean : « Ouais… »

Quand la personne qui se confie à vous indique, par des signes ou des paroles du genre « Ouais », « C’est ça », que vous avez vraiment saisi son idée avant de poursuivre le dialogue, vous pouvez être assuré d’être sur la bonne voie. Car, croyez moi, cette technique des plus simples a pour résultat de faire parler les gens pendant des heures et des heures à propos d’eux-mêmes et de leurs sentiments (même les personnes normalement renfermées et incapables de se confier de la sorte).

6)      Ne vous risquez en aucun cas à prononcer des jugements de valeur et à faire des mises au point sur les sentiments et les attitudes de la personne que vous écoutez. C’est une règle qui exige un long entraînement mais il faut absolument apprendre à ne jamais se poser en juge. Ne vous laissez pas aller à la critique, ni à l’indulgence, d’ailleurs. Cela vous surprend peut-être ? Essayez de comprendre : La moindre tentative de votre part de juger l’autre personne, autant dans un sens que dans l’autre, au moment précis ou elle se lance à l’eau et ouvre toutes grandes les écluses, aurait pour résultat de bloquer automatiquement les voies de communication. Même une marque de sympathie constitue en ce sens une forme de jugement. Vous signalez ainsi à votre interlocuteur que vous avez cessé de l’écouter pour entreprendre une évaluation de ce qu’il exprime. Vous créez ainsi chez lui un climat d’angoisse qui l’empêchera de se confier plus à fond, à un niveau ou vous auriez été en mesure d’exercer une influence beaucoup plus grande sur lui. Offrir votre sympathie est certes méritoire, mais si vous le faites avant que la personne ait eu le temps de vous révéler son vrai visage, son image cachée, cela équivaut somme tout à lui dire qu’elle est jolie alors même qu’elle porte encore son masque. Croyez-vous qu’un tel compliment fasse l’enchantement de qui que ce soit ? Pas vraiment, n’est-ce pas !

7)      Laissez l’autre personne faire ses confidences à son propre rythme. Si sa conversation semble un peu décousue, incohérente, qu’importe! Ne tentez pas de ramener ses pensées dans la direction ou vous pensez qu’elles devraient se diriger, mais contentez-vous seulement de suivre étape par étape le chemin que l’autre emprunte. Si la personne sent le besoin de s’arrêter, ne la contrecarrez pas! N’essayez pas de lui soutirer des informations qu’elle semble encore réticente à donner. En créant une atmosphère rassurante qui permette à l’être aimé de s’exprimer à volonté en votre présence, sans craindre d’être critiqué ni jugé, vous le verrez venir à vous en quête de compréhension que vous seul à travers le monde êtes habilité à lui apporter. Une telle patience dans son comportement avec autrui est une denrée rare en vérité.

Pour vous en convaincre, consultez votre propre expérience!

Il est généralement établi dans le milieu des conseillers professionnels en relations humaines que le degré d’assistance morale offerte par une personne à une autre est directement proportionnel à l’intensité ou au degré d’amour ressenti par la seconde personne envers la première. Plus grande est la compréhension dont vous ferez preuve à l’égard de l’être aimé, plus grande sera votre influence sur lui, et, par la force des choses, plus grand sera son amour pour vous

Qu'est-ce qui détermine la qualité de l’écoute?

L’écoute active est l’action de se concentrer sur ce qu'on écoute en dialoguant, afin de bien comprendre ce qui est dit. Elle est également nommée écoute bienveillante. Initialement conçue pour l'accompagnement de l'expression des émotions. En tant qu'auditeur, nous devrions être en mesure de répéter dans nos propres mots ce qui vous a été dit d’une manière qui soit satisfaisante pour notre interlocuteur. Ceci ne veut pas dire que nous soyons d’accord avec ce qu’on nous dit, mais bien que nous comprenons ce qui est dit.

Distinguer entendre et écouter

Il faut commencer par bien distinguer les termes entendre et écouter. Entendre ne nécessite pas forcément d’attention : j’entends les bruits de la rue, j’entends ma voisine chanter. C’est simplement le sens de l’audition qui fonctionne. Par contre, écouter est un acte qui implique la volonté. Il engage l’attention de celui qui décide d’écouter : j’écoute les informations à la radio, j’écoute ma voisine qui chante (j’essaie de reconnaître l’air qu’elle fredonne). 

Ecouter demande des efforts

L’écoute est une activité qui demande des d’efforts. Ce n’est pas si facile d’écouter réellement. Celui qui écoute n’est souvent pas concentré sur les paroles de l’autre, mais sur ce qu’il pourra bien lui répondre quand viendra son tour de parler (s’il attend son tour). Ainsi, il n’écoute plus vraiment son interlocuteur. Il se perd dans ses propres pensées. L’écoute active consiste à écouter son interlocuteur avec attention et à lui retourner ce qu’il dit (pensées) et ressent (sentiments) sans jugement. Il s’agit de faire un reflet neutre de son propos plutôt que de donner son propre avis.

Pour résumer, l’écoute active n’est pas la simple répétition des mots employés par l’interlocuteur. Elle est plutôt le reflet de ses pensées et sentiments, sans jugement de valeur. Elle permet de minimiser le risque de malentendus tout en offrant un cadre sécurisant où l’autre peut s’exprimer sans peur d’être jugé. 

on communique  en fonction des besoins physiologiques, besoins pratiques; besoins d'identité; besoins sociaux; d'estime; d'actualisation de soi.

 Le saviez-vous?

  • On n’a pas enseigné l’écoute à la plupart d’entre nous, mais nous passons environ la moitié de notre temps à parler. 
  • Environ 50 % des malentendus se produisent parce que les gens n’écoutent pas de manière efficace. 
  • Certains d’entre nous pensent qu’il est plus important d’être entendus que d’écouter une autre personne. 
  • Les gens pensent que simplement parce qu’une personne a la capacité d’entendre, elle peut aussi écouter activement. 
  • Beaucoup d’entre nous n’ont jamais entendu dire que l’écoute active est importante. 
  • Quatre-vingts pour cent des communications interpersonnelles sont non verbales.

Quatre (4) NIVEAUX D’ÉCOUTE

Une personne qui écoute avec empathie est totalement dédiée au moment présent. Elle remarque les comportements de l’autre personne, elle reconnaît certains signaux d’hésitation, de doute ou d’approbation. Une personne qui écoute avec attention influence son interlocuteur à écouter de la même façon.

1. D’abord écouter avec une intention

  • Se demander : «Quel est le but de mon écoute?». Exemples : Mon but, pour le moment, est de découvrir la cause réelle de l’insatisfaction de… 
  • Mon but est de recueillir toute l’information nécessaire pour me permettre de mieux en mieux connaître l'autre.

Attention que votre seul but est d’écouter attentivement afin que vous puissiez démontrer à l'autre qu’il a tort, ou que vous êtes plus savant dans la matière lorsque ce sera votre tour de parler (attention à repérer vos limites en écoute).

2. Écouter pour comprendre plutôt que pour évaluer

Comprendre le point de vue de l’autre personne et non essayer de changer ce point de vue ou la personne elle-même.

  • Accepter d’écouter un point de vue différent. 
  • Accepter que vous devez d’abord comprendre avant d’être compris.

3. Être conscient des comportements, mots, phrases qui me distraient et me mettent sur la défensive

  • Exemple : «On ne devrait pas ....!» «On devrait  ....!» Quand c'est deux expressions résonne en vous ceci est un signe qui ne trompe pas, vous n'êtes plus dans l'écoute, vous êtes en réaction, et le dialogue intérieur ce fais plus fort. Il faut se demandé :
  • Ai-je des préjugés concernant cette personne, sur ce sujet ?

4. Une personne qui écoute efficacement, écoute avec son esprit, son corps et son cœur.

Qu’est-ce que vous voyez, entendez ou sentez (non verbal)? 

  • Les émotions que vous remarquez. 
  • Les demandes non dites. 
  • Qu’est-ce que désire cette personne : engagement, actions, garanties, sécurité? 
  • À quels résultats positifs s’attend-elle? 
  • Ne pas faire deux choses en même temps. Donner 100 % de votre attention.

 

Développer l’écoute active : savez-vous écouter?

Questions

Presque
toujours

La moitié
du temps

Rarement

1 - Aimez-vous écouter parler les autres?    5  3  1
2 - Êtes-vous motivé à améliorer votre écoute?  5  3  1

3 - Écoutez-vous quels que soient la façon de parler et le choix de mots de la personne qui parle?

 5  3  1

4 - Écoutez-vous même si vous n’aimez pas le sujet choisi par la personne qui parle?

 5  3  1

5 - Êtes-vous capable d’écouter avec le même intérêt quels que soient la race, le sexe ou l’âge de la personne qui parle?

 5  3  1

6 - Écoutez-vous avec le même intérêt vos amis, vos connaissances ou des étrangers?

 5  3  1

7 - Êtes-vous capable d’oublier ce que vous étiez en train de faire, de dire ?

 5  3  1

8 - Regardez-vous celui qui vous parle?

 5  3  1

9 - Êtes-vous capable de ne pas tenir compte des distractions qui vous entourent?

 5  3  1

10 - Souriez-vous ou hochez-vous la tête pour encourager la personne qui parle?

 5  3  1

11 - Pensez-vous à ce que la personne dit?

 5  3  1

12 - Essayez-vous de comprendre ce que la personne essaie de dire?

 5   3  1

13 - Essayez-vous de comprendre pourquoi elle le dit?

 5  3  1

14 - La laissez-vous terminer ce qu’elle est en train de dire? 

 5  3  1

15 - Si elle hésite, l’encouragez-vous à poursuivre? 

 5  3  1

16 - Répétez-vous ce qu’elle dit et lui demandez-vous si vous avez bien compris?

 5  3  1

17 - Réservez-vous votre opinion sur les idées de la personne qui parle, jusqu’à ce qu’elle ait fini?

 5  3  1

18 - Encouragez-vous une personne qui hésite à parler?

 5  3  1

19 - Écoutez-vous même si vous prévoyez ce que la personne va dire?

 5  3  1

20 - Posez-vous des questions afin que la personne qui parle expose ses idées à fond?

 5  3  1

21 - Demandez-vous ce que les mots signifient au fur et à mesure que la personne les emploie?

 5  3  1

22 - Faites-vous de courtes pauses silencieuses pour aider l’autre à mieux comprendre ce que vous lui dites?

 5  3  1

23 - Êtes-vous confortable lorsque vous êtes en situation d’écoute? 

 5  3  1

Total des points 

 

 Si vous avez obtenu un résultat de moins de 70 points, vous devez faire de sérieux efforts pour améliorer vos aptitudes à écouter!

 Comment être en écoute active ?

  • Exclure ses propres idées préconçues et toute tentative d’interprétation, 
  • Adopter une attitude physique de disponibilité, 
  • Laisser autrui s’exprimer sans l’interrompre, 
  • Le questionner (questions ouvertes), 
  • L’inciter à préciser le cours de sa pensée, lorsqu’elle est imprécise ou trop générale, 
  • Lui donner de nombreux signes visuels et verbaux d’intérêt, (regarder l'autre dans les yeux)
  • Reformuler ses propos avec ses propres termes, puis avec les nôtres, 
  • Pratiquer des silences, 
  • Témoigner de l’empathie, 
  • Rester neutre et bienveillant.

Il est évident que l'écoute active met à l'aise la personne émetteur beaucoup plus que si l'on existait face à elle (intervenir avec ses interprétations, prendre du temps de parole pour s'exprimer aussi, etc.). Pas d'écoute active sans regard vivant. Le regard manifeste votre état d'esprit. L'interlocuteur y lira l'intérêt, la curiosité, la perplexité, l'expectative positive (cette attitude qui manifeste une attention bienveillante à l'autre, le fait que nous nous attendons de sa part à des messages importants, nouveaux). Le regard ouvre les canaux de la communication.

 10 techniques d’écoute active

1. Décidez d’écouter. Écouter est un choix.

Il faut décider d’arrêter de parler et de commencer à écouter. C’est une première étape importante.

2. Laissez de côté vos motifs personnels.

Vous devez mettre de côté vos motifs et vos préjugés personnels, afin de réellement entendre ce que l’autre personne a à dire. Concentrez-vous en éloignant les distractions et les idées préconçues, afin de pratiquer une écoute active et de créer de l’espace dans votre tête pour accueillir différents points de vue.

3. Soyez curieux.

Une écoute active exige un certain intérêt pour la façon dont les autres voient leur monde. Cherchez à comprendre le plus possible, posez des questions ouvertes et essayez de voir le monde avec les yeux des autres.

4. Écoutez avec les yeux.

Regardez votre interlocuteur dans les yeux et soyez à l’affût des signes visuels. Les gens seront reconnaissants de votre attention et plus aptes à communiquer avec vous. Vous deviendrez de plus en plus habile à lire les gens, avec le temps, et à comprendre ce qui vous est communiqué.

5. Tentez de saisir l’intégralité du message.

Assurez-vous d’entendre et de comprendre l’intégralité du message avant de répondre. Les gens ont la mauvaise habitude de n’écouter que ce qu’ils pensent qu’ils vont entendre et ensuite de commencer à préparer leur réponse, afin d’être prêts à intervenir dès que le dialogue prend fin (ou pire encore, interrompent en donnant la réponse que vous vous attendez à entendre).

6. Soyez patient.

Certaines personnes prennent plus de temps à trouver les bons mots, à présenter leur point ou à apporter des précisions. Laissez-leur le temps de penser et de terminer leur message. Attendez et attendez encore.

7. Écoutez avec respect.

Respecter le droit d’être divergeant est un concept clé qui revêt une importance particulière lorsque vous écoutez. La différence peut se manifester dans les opinions exprimées ou dans la façon dont elles sont communiquées. N’oubliez pas qu’en l’absence d’une communication verbale, vos signes non verbaux parlent pour vous. Écoutez, afin de comprendre et non de juger.

8. Soyez empathique.

Cette caractéristique est particulièrement importante lorsque les gens communiquent quelque chose de personnel ou de douloureux. L’empathie va au-delà de la désolation que l’on ressent pour une personne. Pour être empathique, vous devez d’abord comprendre et ressentir les émotions des autres afin d’être en mesure de comprendre le message et de communiquer votre nouveau savoir.

9. Gérez vos émotions et vos réactions.

Écoutez attentivement afin de comprendre l’intention et le sens exact des mots des autres lorsque leurs paroles suscitent une réponse émotive de votre part. Ne laissez pas les autres alimenter vos émotions. Vous maîtrisez vos propres réactions. Vous ne pouvez pas empêcher les autres de parler, mais vous pouvez vous empêcher d’être affecté. La capacité de demeurer calme, même lorsque vous sentez que les gens veulent vous faire réagir, est une arme puissante qui vous permettra d’atteindre vos objectifs dans toutes les facettes de votre vie. Se montrer défensif et en colère rend l’écoute active impossible.

10. Vérifiez que vous avez bien compris.

Résumez régulièrement ce que vous avez entendu afin de vous assurer que vous avez bien compris. Posez des questions pour obtenir des précisions. Vous obtiendrez ainsi une meilleure image ce qui est dit.

Je ne serait trop insister sur l’importance de l’écoute active comme arme de choc dans l’arsenal de conquête de la personne de ses rêves. C’est probablement la plus importante règle à inclure dans votre stratégie globale pour parvenir à un amour heureux. Familiarisez-vous avec cette règle et mettez-la en pratique!

Merci de laissez un commentaire, et de partager la page !

Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir